Madagascar, cette île de l’Océan Indien, est une destination encore épargnée par le tourisme de masse. Ce qui n’empêche pourtant pas les voyageurs de s’y intéresser de plus en plus, le pays offrant d’innombrables richesses naturelles avec de nombreuses espèces endémiques. Découvrez aujourd’hui le nord de l’île.

La mer d’émeraude

Ce grand lagon aux eaux cristallines se trouve à l’extérieur de la passe qui ouvre sur la baie de Diégo-Suarez. Offrez-vous une petite balade en boutre pour la découvrir avant de faire escale sur l’un de ses îlots déserts et savourer quelques délicieuses grillades de poissons. La mer d’émeraude est également propice à du snorkeling. Enfilez votre masque et votre tuba mettez-vous à l’eau pour aller observer la vie sous-marine à la rencontre de coraux et de raies mantas. Si vous préférez rester en surface, vous pourrez aussi faire du kitesurf.

Les Tsingy rouges

Tsingy Rouge |  Daniel Rubio - (CC BY-NC-ND 2.0)
Tsingy Rouge | Daniel Rubio – (CC BY-NC-ND 2.0)

Certes moins connus que les Tsingy de Bemaraha ou ceux d’Ankaràna, les Tsingy rouges, à moins de 50km de Diégo-Suarez, comptent parmi les plus grandes richesses du patrimoine de Madagascar.
Plongez au sein de la savane et aventurez-vous dans un canyon digne de ceux du Far West pour découvrir ces formations de latérite rouges. Le site est magnifique en fin de journée, le soleil offrant à la roche une couleur rouge orangée des plus belles !

La baie d’Antongil

Située dans le nord-est de Madagascar, c’est à partir de la ville de Maroantsetra que vous aurez l’occasion de rejoindre la plus grande baie du pays. Si vous faites un voyage à Madagascar en été, sachez que les eaux de cette baie accueillent chaque année des baleines à bosse venues se reproduire.

La baie d’Antongil abrite aussi une réserve naturelle : celle de Nosy Mangabe. La réserve est surtout connue pour servir de refuge à l’Aye-Aye, un lémurien qui semble porter à la fois des traits de rongeur, de chauve-souris, d’écureuil et d’hibou! Une espèce qu’il n’est possible de voir qu’une fois la nuit tombée.

Le parc national d’Ankarafantsika

Coquerel's Sifakas, Ankarafantsika National Park, Madagascar | Frank Vassen - (CC BY 2.0)
Coquerel’s Sifakas, Ankarafantsika National Park, Madagascar | Frank Vassen – (CC BY 2.0)

Cette grande réserve naturelle du nord du pays est connue avant pour la richesse de sa biodiversité mais aussi pour la beauté de ses paysages. Les amateurs d’aventure dans la nature se plairont à explorer cette zone qui mêle forêt sèche et steppe rouge. Vous y trouverez de nombreuses espèces animales dont les caméléons, le microcèbe de Ravelobe et ses quelques 9cm de long, ainsi que de rares espèces de tortues. Le parc national d’Ankarafantsika est également un haut-lieu d’ornithologie puisqu’on y recense plus de 140 espèces d’oiseaux dont plus de la moitié de se trouvent nulle part ailleurs comme la Mésite variée. Sachez aussi que vous pourrez y découvrir des crocodiles en liberté auprès du lac de Ravelobe…

Il ne vous reste plus qu’à réserver votre vol et votre hôtel à Madagascar pour partir à la découverte de ce pays qui a tant à offrir à ses visiteurs !

Quelle était l utilité de ce post?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :