Parmi les questions que se posent généralement les habitués des voyages en avion, il y a effectivement le fait de savoir s’ils ont le droit d’emmener avec eux un véhicule électrique quand ils voyagent par ce moyen. Même si tout le monde sait que c’est très dangereux de le faire, les controverses nées autour de la nouvelle règlementation sut le transport par avion des batteries lithium-ion font que la question a été régulièrement évoquée ces derniers temps dans les médias. Seulement, tous les voyageurs semblent ne pas bien cerner les contours de cette règlementation et il est temps maintenant d’en avoir une idée claire et précise !

Les batteries lithium en question

Si vous ne le saviez pas, sachez que votre trottinette électrique pour qu’elle puisse fonctionner possède une sorte de pile ou batterie appelée lithium.

Le cadre est très sécurisé lorsqu’il s’agit de transporter des batteries de ce type à cause des risques importants d’accident. La raison en est que ces objets sont hautement inflammables. On peut aussi noter que les batteries lithium sont de deux types :

  • Le lithium métal : Elles ne sont pas rechargeables et sont aussi connues sous l’appelation de piles au lithium primaires.
  • Le lithium-io : Elles peuvent aussi être appelées lithium secondaires et sont rechargeables, contrairement à celui cité ci-dessus. C’est le type de batterie que l’on retrouve dans plupart des appareils électriques et électroniques.

Quelques règles sur le transport des appareils électriques en avion

Même si cela reste très difficile, il est possible pour vous de faire voyager votre trottinette électrique par des compagnies qui le tolèrent, à condition de suivre quelques règles de très strictes de sécurité pour éviter tout incident :

  • Pour éviter un éventuel court-circuit il faudra emballer la batterie de votre trottinette hermétiquement afin d’éviter tout risque de court-circuit ;
  • L’emballage devra non seulement être solide et hermétique, mais aussi non conducteur d’électricité ;
  • La batterie de votre trottinette devra être calée afin qu’elle ne bouge pas constamment durant le voyage.

Toutefois, l’Association internationale du transport aérien a édicté certaines règles qui exclues de fait la plupart des trottinettes. Ces règles tournent autour de la capacité énergétique de votre batterie et sont édictées comme suit :

  • Vous serez autorisé à voyager avec votre appareil électrique, sans avis préalable de la compagnie, si la batterie ne dépasse pas les 100 Watts/heures ;
  • Si la capacité de votre batterie et comprise entre 100Watts et 160Watts/heures, vous pourrez toujours le faire voyager mais avec l’autorisation de la compagnie ;
  • Enfin, le transport de votre trottinette sera totalement interdit si sa batterie dépasse les 160Watts/heures.

Compte tenu du refus systématique qu’opposent de plus en plus les compagnies aériennes en ce qui concerne le transport des trottinettes électriques, le mieux pour vous serait de faire voyager votre appareil séparément, si vous y tenez vraiment, ou même de louer un appareil sur place pourquoi pas !

Si vous n’avez pas encore cédé pour une trottinette électrique, vous pouvez toujours en acheter une après avoir consulté une sélection détaillée ici : https://meilleur-velo-electrique.fr/meilleures-trottinettes-electriques/