Cliquez pour évaluer cet article!
[Total: 1 Moyenne: 5]

Considérée par de nombreux voyageurs comme la ville des sens, Marrakech est un important lieu de rencontre culturel et touristique, avec une remarquable reconnaissance internationale. Cet ancien centre d’approvisionnement commercial pour les caravanes qui partaient de l’Afrique subsaharienne vers le nord du continent, en traversant l’Atlas et le désert, est aujourd’hui un point d’attraction pour des milliers de touristes attirés par le charme des mosquées altières qui appellent constamment à la prière, des palais fabuleux qui évoquent la splendeur d’autres temps, des marchés et des places animés où l’on peut trouver presque tout et des promenades suggestives à l’ombre des palmiers feuillus.

La meilleure période pour partir à Marrakech est de mars à juin. Pour des vacances au soleil en novembre, on vous conseille d’autres destinations.

La place centrale Jemaa el Fna

Cette place est sans aucun doute l’un des endroits les plus connus et les plus visités de tout Marrakech, un lieu où des centaines de touristes viennent chaque jour, désireux de s’imprégner de l’atmosphère exotique de cette ville mythique, même si, en fin de compte et dans la plupart des cas, cette atmosphère s’avère être une grande scène de théâtre uniquement adaptée aux touristes, où se côtoient chaque jour toutes sortes de personnages colorés et insolites, tels que des charmeurs de serpents, des manipulateurs de singes, des porteurs d’eau vêtus de costumes traditionnels, des commerçants et vendeurs de toutes sortes, des conducteurs de rickshaw, des opportunistes divers…

Mosquée de la Koutoubia

Cette ancienne mosquée, dont la construction remonte au XIIe siècle et qui a été conçue par le même architecte qui a dessiné la tour Hassan à Rabat et la Giralda à Séville, est aujourd’hui encore le principal lieu de culte de la ville. Son minaret surplombe le reste des bâtiments de la zone et est visible de presque tous les coins de la ville. Malheureusement, les non-musulmans ne sont pas autorisés à entrer ou à visiter l’intérieur.

Les Souks

Les souks colorés et bigarrés de la médina de Marrakech, dans lesquels il est facile de se perdre, sont un peu comme des labyrinthes compliqués de ruelles étroites et parfois sombres où de petits commerçants et des ateliers d’artisans traditionnels exposent et proposent leurs marchandises aux passants.
Les souks sont répartis dans toute la médina, en fonction des différentes spécialités commerciales et artisanales de chaque guilde.

Jardins de la Menara

Ces vastes jardins, construits au XIIe siècle sur ordre du calife Abd al-Mu’min, comportent un petit pavillon ou minzah, situé à côté d’un grand bassin créé par les Almohades pour stocker l’eau utilisée pour irriguer les vergers et les oliveraies environnants. Dans ces jardins, surtout le soir, vous pouvez vous promener tranquillement loin de l’agitation de la ville.

Koubba Ba’Adiyn

Cette petite structure en forme de dôme, située à côté du musée de Marrakech et tout près de la mosquée Ben Yusuf, a été construite au 12e siècle par les Almoravides qui ont fondé la ville comme une enceinte d’ablutions attachée à une ancienne mosquée. C’est le seul bâtiment de cette période qui reste intact.

Musée de Marrakech

Dans ce curieux musée, situé à l’intérieur d’un luxueux palais du XIXe siècle ayant appartenu à un membre de la cour royale, vous pourrez voir des collections de céramiques et d’artisanat traditionnel. Et bien que son activité principale soit centrée sur l’organisation d’expositions de différentes formes d’art contemporain, il vaut la peine d’être visité pour admirer sa magnifique architecture.

Palais Bahia

Un ancien palais aux cours lumineuses et aux pièces spacieuses, qui abritait autrefois un important vizir et ses quatre épouses. Ce palais attrayant, auquel on accède par une avenue paysagée, est somptueusement décoré de stucs, de murs carrelés multicolores créés selon la technique connue sous le nom de zellij et de fleurons architecturaux en bois de cèdre sculpté.

Musée Dar Si Saïd

Le bâtiment, qui abrite aujourd’hui le musée Dar Si Saïd, était une ancienne résidence luxueuse à l’ornementation exquise, avec de belles peintures ornant ses plafonds et un jardin central accueillant. Le musée expose des pièces d’art berbère et quelques collections intéressantes de bijoux, de tapis et d’autres objets ethnographiques.

Palmeraie

Dans cette grande oasis de terre sèche et de palmeraies, située à la périphérie de la ville, de grandes demeures et des hôtels de luxe ont été construits, avec des jardins intérieurs luxuriants, car tous ces bâtiments sont protégés par de grands murs qui garantissent l’intimité de leurs habitants.

Jardin Majorelle

La maison et les jardins du peintre français Jacques Majorelle, qui s’est installé à Marrakech en 1919, sont devenus un incontournable de la ville. Cette oasis botanique était déjà très populaire du vivant de l’artiste, mais après sa mort, elle est restée fermée et abandonnée jusqu’en 1980, lorsque le célèbre designer français Yves Saint-Laurent l’a achetée pour éviter sa démolition et l’a rouverte au public.

Catégories : Maroc