Les essentiels à savoir sur le voyage en train en Chine

Les essentiels à savoir sur le voyage en train en Chine

Le Train est pour les Chinois le principal moyen de transport pour les longues distances. À titre d’information, le réseau chinois couvre un quart du trafic ferroviaire mondial. Si votre itinéraire et votre budget le permettent, n’hésitez pas à voyager en train en Chine. Mais avant, voici les points essentiels que vous devez savoir.

Sur les types de train

Les trains chinois existent sous différentes catégories. Ceci est inscrit sur les billets de train. Elles sont très nombreuses que vous devez vraiment en accorder importance. Si votre billet indique « Série G », votre train correspond au long-courrier à grande vitesse aux environs de 300 km/h. Si par contre, c’est « Série C », il circulera sur de courtes distances, mais à très grande vitesse, comme pour la Série G (300 km/h). Vous avez aussi la Série D qui est un train à vitesse moins élevée que les deux précédents, à 200 km/h, et la Série Z qui circule pour relier les grandes villes à près de 160 km/h. Il y a également la Série T (140 km/h), des trains interurbains semblables à Série Z, et la Série K (120km/h), qui sont des trains s’arrêtant à plus de stations que la Série T. Et enfin, vous avez aussi la Série L, des trains saisonniers identiques à la Série K, et la Série Y qui sont des trains qui ne déversent que des groupes de touristes. À part ces différentes séries de train, il y a encore les trains généraux rapides, les trains généraux sur de courtes distances et les trains de rotation ou trains de service.

Sur les classes de train

En Chine, il y a cinq classes de voyage en train. La différence se constate surtout sur l’espace qui sépare les sièges et non sur leur dureté. Il a d’abord la classe « Couchettes molles ». C’est le mode de transport en train le plus confortable or par trop cher. Les compartiments des trains comprennent 4 couchettes superposées avec une porte verrouillable et des sièges assez spacieux. Puis, vous avez les « couchettes dures » disposant de 3 lits confortables en matelas disposés par colonne. Vous avez à votre disposition un oreiller et une couverture. Ensuite, il y a les « sièges souples » qui sont recouverts de tissus et inclinables. Celles-ci sont disponibles sur des trains à grande vitesse (Série G, C et D) et des trains de jour à trajet de 4 à 8 heures. Il y a également la classe « sièges durs », très étroites et rembourrées, classe destinée à une clientèle particulière. Les voyages de nuit dans ces trains sont déconseillés. La plupart des routards en quête de la Chine s’y trouvent malgré les conditions. Enfin, vous avez la classe «  place debout », qui ne permet aucune réservation de place.

Sur les billets de train

Pour acheter votre billet de train, vous pouvez vous rendre directement à la gare, dans les agences de voyages locales ou dans les bureaux officiels des services ferroviaires. Vous référer à ces derniers est un choix plus judicieux. Les gares en Chine sont presque tout le temps bondées avec des clients n’ayant pas la notion de patience. Les agences de voyages, quant à elles, prennent une commission, une grande et vous risquerez d’y verser une fortune. Pour pouvoir acquérir un billet de train en Chine, sachez aussi que les étrangers et les ressortissants doivent d’abord présenter une pièce justificative de leur identité (carte nationale ou passeport). Une fois votre billet en main, vérifiez si les informations inscrites sont correctes pour vous éviter des problèmes en voyage. Vérifiez le nom de la gare de départ et celle où vous désirez vous rendre, la date et l’heure de votre départ, la classe requise, votre nom et la mention « payé ».

Une fois arrivé à destination

Une fois arrivé dans votre destination, il y a encore des mesures à prendre, notamment pour votre sécurité. Après un long voyage en train, vous serez inévitablement fatigué et vous aurez tendance à négliger vos bagages et vos objets personnels. Eh bien, sachez qu’au contraire, vous devrez redoubler de vigilance. En sortant de votre train, vous aurez devant vous plusieurs chauffeurs de taxi qui s’emmêleront de vous emporter chez votre hôtel. Ne vous fiez pas à ces taxis clandestins qui vous crient sans cesse « Taxi ! Taxi ! Taxi ! ». Ils ne se fatigueront pas de vous arnaquer jusqu’à vous ruiner. Rendez-vous par contre auprès des taxis officiels qui coûteront moins cher et sont moins risqués.

Quelle était l utilité de ce post?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :